Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Maisons Guerrot, Agence immobilière PONT L ABBE 29120

Le retour des algues vertes

Publiée le 11/05/2017

 

Depuis le début des années 70, un phénomène de marées vertes envahi les côtes de Bretagne. Les échouages d'ulves génèrent des risques pour la santé, perturbent les activités économiques du littoral et engendrent des dépenses publiques importantes pour les collectivités et l'état. Depuis 2010, un plan de lutte contre ces algues est en place.

 

Les algues vertes se nourrissent d'azote qui est en faible quantité dans le milieu marin en particulier du printemps jusqu'en Automne. Dans ces zones cotières confinées, les apports plus ou moins continus de nitrates, proviennent des rivières se déversant dans le milieu marin. Ces nitrates favorisent alors le développement des algues vertes. L'origine des apports de nitrates est essentiellement agricole. La profession agricole a donc un rôle important à jouer pour limiter de manière préventive le phénomène de marées vertes sur les côtes bretonnes.

 

L'origine des marées vertes :

Il y a plusieurs type de marées vertes, la principale dites "dérivante" se développe au printemps et en été. elles sont présentes surtout dans les secteurs peu profonds du littoral (ex : baies de saint brieuc, lannion, concarneau et douarnenez).

celles dites "d'arrachage" sont observées sur les côtes normandes et du sud loire; Les ulves se mélangent avec le goemon.

Enfin, les marées vertes sur vasières sont constituées de développement d'ulves mais également d'algues vertes filamenteuses.

 

Les impacts :

Lorsque les amas d'ulves se concentrent sur les plages ou criques, ces dépôts rentrent en putréfaction et provoquent des émissions d'amoniac et d'hydrogène sulfuré, qui sont des gaz toxiques.

Ces proliférations d'algues vertes représentent une gêne pour les activités touristiques, la pêche à la telline ou la pêche cotière. Elles ont des impacts sur les activités économiques du littorale comme l'ostréiculture, pour le tourisme par les nuisances visuelles, olfactives et sanitaires.

Cela engendre une baisse sensible de la valeur des biens immobiliers situés à proximité des baies envahies par ces algues.

 

Les actions et orientations pour réduire les marées vertes :

La baie d'Audierne étant très sensible, un plan d'action a été mis en oeuvre depuis 2011. Il a pour but de réduire les flux de nitrates.

Les actions menées seront préventives et curatives :

Préventives : le parc marin identifie et négocie les seuils "acceptables" sur des rejets ayant un effet direct ou indirect sur leparc marin

Curatives : le parc marin teste plusieurs types de ramassage hivernal d'algues vertes en mer.

 

 ouest france

E-RSE

 

Notre actualité